Ma plage, moi je la respecte

Ce projet, réalisé sur les plages de Marseille, a permis d’observer des baigneurs avant et après une procédure de communication engageante (où ils devaient répondre à un questionnaire, signer un bulletin d’engagement). Les résultats montrent qu’il y a deux fois moins de baigneurs qui jettent leurs mégots dans le sable après l’intervention (passage de 77% à 40%), différence que l’on observe ni en condition contrôle ni en condition de persuasion classique.

twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail